Stedelijk Museum pour les « nuls »

Stedelijk, musée, littéralement « musée urbain » : collection d’art moderne et d’art contemporain parmi les plus renommées au monde. Font partie de cette collection : des œuvres de Vincent van Gogh, Kazimir Malevich, Piet Mondrian, Wassily Kandinsky, Ernst Ludwig Kirchner, Marc Chagall, Henri Matisse, Gerrit Rietveld, Willem de Kooning, Jackson Pollock et Marlene Dumas. Bâtiment réouvert en juillet 2013, après de nouveaux travaux d’architecture.

Le musée d’art de Joliette, Canada, et son projet Itinerart, m’avait permis de préparer la visite en amont, avec les lycéens qui allaient m’accompagner, et pour la plupart desquels l’art contemporain était du chinois, du vide, de la jelly anglaise. Un truc bizarre et incompréhensible.

Comment regarder les oeuvres d’art contemporain ? 
Oublie tes préjugés, accepte d’être surpris et fais-toi confiance. On peut éprouver un ensemble de réactions entre le dégoût, la surprise, l’admiration, l’humour… Les artistes ne cherchent pas nécessairement à rendre le beau, ils veulent aussi nous déstabiliser, nous forcer à réfléchir et à avoir une opinion. Ils se nourrissent de la vie qui nous entoure et nous donne le monde à regarder.

N’importe quel enfant peut faire cela !
C’est facile, paresseux et même peureux de dire ça. L’enfant dessine spontanément tandis que l’artiste est conscient de l’image qu’il crée. Ce n’est pas parce que tu ne maîtrises pas ce langage et que tu te sens privé de repères que l’œuvre est vide. La difficulté pour un artiste est de garder la simplicité de l’enfance tout en mettant à profit sa maturité. Il ne faut pas regarder l’art contemporain comme on regarde un tableau ancien. Il peut nous paraître fait de débris, mal fait, ou pire encore trop simple. Mais pour oser faire cela au moment où l’artiste l’a fait, il faut souvent être audacieux et vouloir briser des codes.

Je trouve ces deux questions-réponses judicieuses, simples, et vraies. Et pour les compléter, rien de tel qu’une visite au Stedelijk Museum d’Amsterdam, qui rend accessible touts les pièces contemporaines dont fourmille ses collections, grâce à une muséographie absolument parfaite. Simplement une des plus agréables qu’il m’ait été donnée de voir. Le trio gagnant :

  1. De l’espace. Des salles jamais encombrées, jamais surchargées, jamais trop grandes non plus. Des espaces à taille humaine, où l’oeil va tranquillement d’une oeuvre à une autre, en accordant du temps à la transition.
  2. Des informations sommaires mais présentes et très facilement accessibles : les cartels pour situer chronologiquement les oeuvres, les inscrire dans un mouvement, et quelques petits textes au mur pour donner des éclairages supplémentaires sur la façon dont les mouvements se sont croisés et succédés, sur ce que l’artiste a souhaité faire ou sur ce qu’il a apporté à l’art.
  3. Une cohérence étonnante entre des oeuvres qu’il n’est pas forcément facile d’associer. Des oeuvres non figuratives sont par exemple difficiles à rassembler, et pourtant le pari est réussi. Rien ne semble trancher violemment avec le reste, alors que la diversité est bel et bien là. Le chemin est fluide, compréhensible, et nécessairement porteur de sens.

Et grâce à cela, des oeuvres étonnantes qui resteront longtemps en mémoire :

Daan_RoosegaardeDan Roosegaarde et son installation Dune, s’illuminant au passage du spectateur (jusqu’à fin octobre)

A 24222Jasper Johns et une toile qui n’a pas la forme d’une toile

A 23534Asger Jorn et le mouvement CoBrA

sm-lewittles couleurs flamboyantes de Sol Lewitt, et vraiment tant tant tant d’autres choses.

Parce que j’avais rapidement préparé la visite avec des lycéens, quelques documents utilisés qui peuvent être utiles à d’autres :

Informations bonus

– musée accessible puisque juste à côté du Van Gogh et du Rijks, donc descendre par exemple à l’arrêt de tram Van Baerlestraat

– musée moins bondé que le Rijksmuseum, mais des groupes qui occupent de la place, donc je conseille l’heure d’ouverture (10h)

– des tarifs réduits étudiants tout à fait abordables (6,50 euros)

– une jolie boutique, mais un catalogue que j’ai trouvé assez décevant (reproductions assez petites et peu nombreuses finalement)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s