La Fabuleuse Fête du Manger Local

La Fabuleuse Fête du Manger Local. En voilà un substantif qu’il me plaît : Le Manger Local. Il n’allie que des bonnes choses : le manger, d’abord et avant tout. Puis le local, donc l’écologique et le social. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour me convaincre de faire un saut de puce en métro jusqu’au Pont de l’Alma, zone touristique que j’ai pourtant l’habitude de fuir comme la peste. Il n’y a rien à y faire et tout y est hors de prix. Pourtant, après une chouette brocante découverte fin août, voilà que les chics quais de la Scène accueillent un nouvel évènement parisien, la fabuleuse fête du manger local, donc. Entre le pont Alexandre III – le favori de mon enfance, ployant toujours autant sous les dorures – et le pont de l’Alma s’étalent plusieurs petits stands dont on m’a promis monts et merveilles. Évidemment, j’aurais du m’en tenir à mon éternelle philosophie : ne jamais trop attendre, pour ne jamais être trop déçue.

mosaique locale

La petite déception du jour, donc : je m’attendais à quelque chose de plus participatif. Des ateliers, des dégustations originales, des conversations spontanées et à bâtons rompues, des stands explicatifs… Au final, je me retrouvais plutôt dans un marché. Agréable, certes. Local, certes. Mais un simple marché tout de même. (et à dominante sucrerie, donc même pas de quoi remplir son panier pour la semaine.) Pas réellement de quoi se restaurer après 14h30, un maigre petit journal distribué à l’accueil puis plus de discussions ni d’explications, des producteurs ne semblant parfois pas intéressés à parler de leur produit. Mince, l’évènement ne dure que deux jours, ils y sont venus tout exprès, c’est pour faire leur publicité non ? Leurs produits sont sûrement délicieux, mais ils ne parlent pas tout seuls. Cela dit, les autres quidams avaient-ils les mêmes attentes que moi ?

On est objectivement dans un des quartiers les plus bourgeois de Paris, et le fait qu’un évènement assez convivial s’y déroule ne semble pas réellement changer la donne : les polos du dimanche sont de sortie, tenant par la main des enfants en ballerine et en serre-tête, au demeurant fort sympathiques, l’un m’ayant offert son ballon. L’ambiance plus bourgeoise que bohème gêne peut-être la spontanéité que j’espérais.

panoramainvalides

Deux heures passées là-bas que je ne regrette toutefois pas : les odeurs tantôt mielleuse tantôt sèches viennent flirter sympathiquement avec mon nez, le cadre est parisien chic en diable – ce n’est pas tous les jours que je me balade par là – et je découvre le stand de deux chocolatières à qui il ne faut que quelques secondes pour séduire mes papilles. Je repars avec une plaquette de noir aux marrons soufflés, une aux amandes, et une nature. Du chocolat commerce équitable qu’elles reçoivent en lourdes tablettes nature, et qu’elles font re-fondre à leur sauce, en Île-de-France, avec des produits brio. Une adresse : on peut les retrouver sur le marché bio du dimanche matin à Raspail, au stand L’Épi d’Or. Par contre, la Seine-et-Marne aura eu beau s’y prendre avec tout plein de gouaille et d’humour, je peux pas me résoudre à acheter un cidre qui ne soit pas breton. « Mais ça c’est les tromperies de la communication » qu’on me dit. Diable le satanique marketing m’aurait-il formatée ? C’est ainsi, pour moi le cidre ne peut être que breton, sinon c’est triché.

guide-bio-web-6Ma perplexité bien exprimée par ces trois cases trouvées sur le blogbionature 🙂
Attention : le titre est trompeur, comme l’expliquait la suite de cette petite BD, bio n’est pas le contraire de local.
Et manger du bio local est même la garantie d’un duo parfait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s